SOUFFLEUR DE VERRE

 

Fszs565z

Souffleurs de verre ceuillant du verre dans le fourLe souffleur
prélève d'abord dans le creuset avec le bout de sa canne creuse 
une boule de verre en fusion, la paraisonParaison
Boule de verre en fusion recueillie par le verrier dans le creuset
à l'aide de sa canne à souffler. , opération dite de « cueillage
Cueillage
Le cueillage consiste à recueillir une masse de verre fondue au bout
de la canne ou d'un outil quelconque. ». Il fait tourner sa canne 
sur elle-même jusqu'à ce qu'un morceau suffisamment gros se soit formé
à l'extrémité de la canne. Il roule ensuite la boule de verre sur 
le marbreMarbre
Surface plane généralement en métal ou en pierre sur laquelle est
roulée la pièce pour l'égaliser. , plaque d'acier, afin de la centrer
parfaitement. Le soufflage consiste alors à introduire de l'air dans
la masse vitreuse encore à l'état visqueux en soufflant par la bouche
dans la canne creuse.

0jwqmez1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L'opération est renouvelée plusieurs fois après
des réchauffements successifs afin d'obtenir une masse de verre 
suffisante pour créer l'objet. On ébauche ensuite la forme en
effectuant des mouvements de moulinet et de balancier. L'objet est
façonné ou manipulé à l'aide de ciseaux et d'une mailloche, cube de 
bois évidé qui permet d'arrondir et d'ovaliser la boule. On fixe enfin
le verre au pontilPontil
Tube métallique plein qui permet une mise en forme au marbre ou à 
l'aide de divers outils. Il sert aussi à la séparation de l'objet 
de la canne afin de percer et travailler le col, à rapporter des 
éléments de décor, des anses, un pied, etc., barre d'acier, et on 
le détache de la canne d'un coup sec

 

Ltmst0e3

 

 

 

 

 

 

 

 

 La pièce achevée est placée 
dans un four à recuire qui permet un refroidissement progressif afin
d'éviter que le verre n'éclate. 
Il s'agit bien sûr de la fabrication des formes simples. La plupart 
du temps, les éléments d'une même pièce sont soufflés séparément et
fixés ensemble à chaud. C'est le cas du verre à pied par exemple où 
sont réalisés séparément la coupe, la jambe et le pied et réunis par
la suite.

Gt9ssbho

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour réaliser des formes particulières, la technique du verre soufflé
dans un moule s'est imposée très tôt, dès la naissance du verre
soufflé. Elle consiste à souffler en maintenant la paraison à 
l'intérieur d'un moule afin de lui donner une forme prédéfinie.
Elle a permis aux verriers romains, puis musulmans, d'exécuter des
fiasques à décor géométrique ou floral.

Au XXe siècle, le soufflage-moulage industriel s'est développé,
succédant au procédé de soufflage manuel encore pratiqué aujourd'hui
par de nombreux artisans d'Europe et de Méditerranée. La technique 
consiste à envoyer un jet d'air comprimé dans un moule afin de 
développer la paraison. Il permet de réaliser des récipients comme 
des flacons. En France, Lalique créa de véritables chefs-d'œuvre en
mettant en valeur la technique industrielle du soufflage en moule à
l'air comprimé. 

Dans le domaine artistique, le soufflage traditionnel a connu une 
renaissance avec la naissance du mouvement « Studio Glass » 
aux Etats-Unis et en Europe dans les années 1960-1970. Celui-ci 
avait pour objectif de défendre l'œuvre d'art réalisée dans l'atelier
-verrerie.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×