LE RECYCLAGE

 

Le recyclage du verre


Le verre est le meilleur emballage pour les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques et les parfums.
Il est sans effet sur le goût ou l'odeur de son contenu.
Totalement imperméable, il assure une conservation parfaite et de longue durée.

Après usage, le verre d’emballage est transformé en calcin pour être recyclé dans les fours verriers, où il servira à produire de nouveaux emballages en tous points identiques.

 

L'industrie du verre est pionnière du Développement Durable.
En effet dès 1974, les fabricants de verre creux lancèrent la politique française de recyclage du verre.
Le verre est donc le matériau précurseur du recyclage, démarche essentielle pour le Développement Durable.

Le traitement du verre pour le recyclage

 Un premier tri est effectué par le consommateur. On lui demande de ne déposer dans les conteneurs ou les bacs que des emballages en verre.

Pourquoi ? Tout simplement parce que le verre d'emballage a une composition différente de celle des autres verres, les ampoules électriques, les écrans de télévision ou le verre culinaire, par exemple et que le mélange des différents types de verre rend leur recyclage difficile, voire impossible.

On lui demande aussi de ne pas y mélanger des éléments infusibles : des capsules, des morceaux de porcelaine ou de céramique. Ces produits ne fondent pas dans les fours et on les retrouve inclus dans les nouveaux emballages, ce qui les fragilise et peut conduire à stopper toute une chaîne de production.

A son arrivée dans le centre de traitement, le verre subit toute une série de tri :

Des tris mécaniques éliminent les métaux ferreux ou non-ferreux (acier, aluminium...).

Un tri optique au laser identifie et extrait les matériaux infusibles.

Un soufflage permet d'extraire les éléments légers : les bouchons, le papier.

Le verre est ensuite broyé et transformé en calcin, calibré à la demande des verriers pour refaire des emballages en verre.

La seule limite au recyclage du verre est la couleur. En France, à de rares exceptions près, la collecte est organisée en mélange et est composée de verre de couleurs différentes : vert, brun, incolore.

Avec ce verre, on ne peut refaire que du verre de couleur.

Un tri complémentaire permettra bientôt de séparer le verre de couleur du verre incolore, ce qui permettra la fabrication de nouveaux emballages de teinte claire.

 

 Le cycle du verre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les acteurs du recyclage du verre

Le recyclage du verre s'organise en boucle et fait intervenir de nombreux acteurs.

Les collectivités locales, d'abord, qui ont accompagné la démarche des verriers et des sociétés agréées en installant des conteneurs et en mettant des bacs spéciaux, dédiés à la collecte du verre, à la disposition du public.

Les consommateurs qui trient leurs emballages en verre après utilisation et les déposent dans les conteneurs ou dans les bacs spéciaux.

 Les collecteurs qui vident les conteneurs et les bacs et transportent le verre dans des centres de traitement.

 Les traiteurs du verre qui le débarrassent de toutes les impuretés qu'il contient et le transforment en calcin (petits morceaux de verre, cf. échantillon).

 Les verriers qui utilisent le calcin préparé par les traiteurs pour refaire des emballages en verre.

 Les embouteilleurs qui remplissent les nouveaux emballages et les remettent dans le circuit de distribution. Ils contribuent financièrement aux dispositifs mis en place pour collecter et recycler les emballages, conformément à la loi.

 Après utilisation, le verre est de nouveau collecté et ce cycle peut se reproduire à l'infini.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×