LE VERRE

 

 

 

 

 

 

Définition du verre

Une définition générale des verres pourrait être celle-ci :

 

"Solide non cristallin obtenu par figeage d'un liquide surfondu"

Les propriétés du verre sont connues de tous. Tout en étant transparent et fragile, il

 Propriétés générales

 

La transparence : mais il peut être opaque ou opalescent.

est également un parfait isolant contre les intempéries.

C'est une substance amorphe (non cristalline), présentant l'état solide ou de liquide

surfondu, transparent, translucide ou opaque, doué d'une cassure brillante et

pouvant passer par toutes les phases de l'état pâteux par élévation de température.

Propriétés générales

 

La transparence : mais il peut être opaque ou opalescent.

 

La dureté : seuls les diamants et le carbure de tungstène le rayent.

 

La densité : elle dépend des composants ; elle est d’environ 2,5. Cela signifie

qu’un mètre cube pèse environ deux tonnes et demie ou qu’une feuille d’un

mètre carré et d’un millimètre d’épaisseur pèse 2,5 kg.

 

La résistance et l’élasticité : la cassure du verre est liée à sa flexion et à sa

résistance au choc. Il casse là où le métal se tord. Contrairement au métal, sa

résistance à la compression est importante : il faut une pression de 10 tonnes

pour briser un centimètre cube de verre. De plus, le verre est plastique (c'està-

dire déformable) au-dessus de 550° et élastique ( c'est-à-dire rigide) audessous.

 

L’imputrescibilité : il ne se putréfie pas.

 

L’imperméabilité : elle est extrêmement grande mais le verre reste poreux

pour certains liquides comme le kérosène ; on dit « qu'il sue ».

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×